Benoit, Co-secrétaire et co-fondateur de Q&C (il/iel)

“Tous les choix que nous avons fait nous ont conduit à cet endroit et à cet instant précis”.

Mon parcours et mon histoire m’ont sculpté à devenir un jour le militant queer-féministe radical que je suis.

Tous mes choix m’ont poussé un jour à faire de ma passion mon métier.

Et me voilà rendu à ce moment précis, où cette passion, ce métier et ma vision politico-militante ne font plus qu’un.

Pouvoir être témoin et participer à la fondation de Q&C, fut pour moi un tournant important dans ma vie de militant, permettant à notre collectif d’ouvrir la voie à un soin doux et respectueux de nos Adelphe et de notre communauté toute entière.

Plus ou moins par la force des choses, j’ai été amené à me spécialiser dans la prise en charge des traumatismes psychiques.

Il s’agissait pour moi d’une nécessité. Tant par notre histoire communautaire, que par les violences systémiques auxquelles nous devons faire face sans relâche. Il n’est plus à démontrer que notre communauté est significativement plus exposée aux adversités et aux expériences traumatisantes que la moyenne.

Pouvoir axer une prise en charge sur les psychotraumatismes et les adversités de la vie, représente à la fois une voie d’espérance et d’optimisme pour le rétablissement de la santé mentale de nos Adelphe, mais également le bras armé de mon engagement militant contre les violences que nous subissons.

Mon travail et mon approche puisent leur énergie et leur regard dans l’indignation du système établi, mais également dans des valeurs fortes telles que la sécurité, l’autonomie, l’adelphité et l’empowerment.